• bg_page_01

Autres publications

27 Jan 2017
ARRICOD

Retrouvez ici les publications de nos partenaires en lien avec l’AEICT. Par ailleurs n’hésitez pas à les commenter ci-dessous afin d’enrichir les échanges, ou encore, à nous transmettre vos productions, si vous souhaitez les voir publiées sur cette page.

 

Livre Blanc  « Diplomatie et Territoires » – MAEDI

 

Dans la continuité du rapport Laigniel de 2013 et de la récente réforme territoriale, le livre blanc « Diplomatie et Territoires » a été adopté par les membres de la CNCD lors de leur réunion du 23 novembre 2016 afin d’analyser l’évolution de l’AEICT et ses enjeux et d’accompagner l’Etat et les collectivités territoriales à travers 21 recommandations destinées à améliorer leur partenariat.

Le rapport est disponible sur la page diplomatie gouv.

 


Tumblr : la mobilité européenne et internationale des fonctionnaires territoriaux – l’INET et le CNFPT

 

L’INET a mis en ligne une plateforme TUMBLR sur la mobilité européenne et internationale des fonctionnaires territoriaux. Elle permet de centraliser de nombreuses informations éparses sur les possibilités de mobilité en Europe et à l’international afin de la promouvoir dans la fonction publique territoriale où elle reste marginale.
Les différentes possibilités de mobilité sont ainsi recensées en 6 catégories : Institutions européennes, Représentation de collectivité,  Structure transfrontalière, Collectivité territoriale, Organisme international et Volontariat. Cette plateforme TUMBLR a été enrichie de témoignages qui la rendent vivante et imagent ces différentes possibilités de mobilité. La page d’accueil est également composée d’articles de presse en relation avec la mobilité. Tous ces éléments participent à la création d’une plateforme qui recense les opportunités de mobilité européenne et internationale et aiguille les agents territoriaux intéressés par ce type de mobilités.

« Regards croisés » sur l’internationalisation du territoire réalisé à Grenoble – Observatoire partenarial du Y grenoblois

« Le nouveau « Regards croisés » de l’OBS’y vient de paraître. Comme les précédents (Tous égaux devant la santé ? ; Trajectoires résidentielles ; Précarité et vulnérabilité énergétiques…), il vise à appréhender collectivement un sujet majeur, en croisant les connaissances des partenaires de son élaboration. Il s’agit ici d’identifier et d’analyser les facteurs d’internationalisation du territoire grenoblois, dans leurs multiples dimensions.

Écrite à plusieurs mains (sous le pilotage de Gabriel Voisin-Fradin, chargé de veille et coopération économique internationale à Grenoble-Alpes Métropole), la publication s’est donné pour objectifs :
– d’établir un état des lieux des pratiques d’observation sur l’internationalisation du territoire, un sujet appréhendé de manière globale et non pas seulement centré, comme le plus souvent, sur les seuls facteurs d’attractivité, de suivi ou de promotion du territoire ;
– de doter  les acteurs d’une vision d’ensemble et commune de l’internationalisation du bassin grenoblois ;
– d’élaborer un outil d’aide à la décision par une meilleure compréhension des enjeux liés à l’international. »

Les structures suivantes ont participé à sa rédaction :
Département de l’Isère, AEPI, Grenoble-Alpes Métropole, Ville de Grenoble, COMUE Université Grenoble Alpes, CCI Grenoble, Agence d’urbanisme de la région grenobloise, Rectorat de l’académie de Grenoble, CHU, Isère Tourisme, Calliope, Itinéraire international.

Consulter la revue

 


 

Les alliances de villes et de collectivités territoriales comme embryon d’un monde nouveau – Eugène D. Zapata Garesché

Cet article prétend démontrer qu’au sein des relations internationales, les villes et les collectivités territoriales, au-delà de la compétition, ont des espaces d’opportunités pour collaborer dans une autre logique, plus solidaire. L’auteur envisage une nouvelle génération de travail en réseau, à la différence des associations traditionnelles de municipalités qui se sont centrées sur des thèmes de représentation ou de revendication. Il assure que les maires ne doivent plus seulement frapper à la porte des Etats pour faire partie de leur système, mais plutôt créer un schéma d’organisation mondiale plus adapté aux aspirations locales, en travaillant pour des résultats concrets et guidés par un agenda propre.

Consulter l’article

 

 


L’Etat régalien et les politiques diplomatiques (Mémoire) – Benoit Prévost

Ce travail de mémoire réalisé dans le cadre d’un mémoire au sein de l’Ecole doctorale de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris par Benoit Prévost à reçu les félicitations du jury.

L’Etat régalien et les pratiques diplomatiques décentralisées – 2017 – Benoit PREVOST

 

Laisser un commentaire