• bg_page_01

Recherche urgente d’experts pour un projet au Bénin

4 Août 2017
ARRICOD

VNG international : l’agence de coopération internationale de l’association des Municipalités des Pays-bas est actuellement en recherche urgente de trois experts pour un projet au Benin

 

Expert principal 1: Chef d’équipe et chef de projet spécialiste en décentralisation et déconcentration (880h/j au total, 5 jours par semaine)

L’expert 1 sera appelé à jouer un rôle transversal. En relation avec l’ensemble des acteurs impliqués dans Ia décentralisation-déconcentration, il assurera la coordination, Ia supervision, Ie suivi permanent des activités, y compris Ie cas échéant celles entreprises par l’intermédiaire du devisprogramme55. Il coordonnera les autres experts engagés sur Ie présent contrat et veillera à Ia nécessaire cohésion interne de l’assistance technique dans son ensemble (y compris en ce qui conceme l’expert en aménagement du territoire). Il exercera ses fonctions à plein temps (sauf congés contractuels} durant les 48 mois du projet à titre d’expert permanent.

 

Qualifications et compétences

  • Diplome de l’enseignement supérieur de niveau Master 2 (Bac+5) ou équivalent en économie, finances publiques, administration publique, sciences de gestion ou politiques;
  • Une spécialité portant sur Ie développement institutionnel, Ie développement Iocal, la gouvemance, et/ou toute autre question en matière de réforme de I’Etat, décentralisation générale et sectorielle, déconcentration, sera considérée comme un atout;
  • Excellente aptitude au travail en équipe ( capacités de leadership et de coordination), ainsi qu’aux interrelations institutionnelles avec des acteurs de tous niveaux (représentants de ministères, responsables Iocaux déconcentrés et décentralisés, partenaires au développement et autres opérateurs du développement Iocal);
  • Capacités avérées d’analyse, de synthèse et d’appui à Ia conduite de politiques sectorielles et/ou intersectorielles en Iien avec la décentralisation, la déconcentration et Ie développement Iocal;
  • Très bonnes capacités de rédaction et d’exposition orale;
  • Maîtrise parfaite du français;
  • Maîtrise parfaite des logiciels informatiques les plus courants (traitement de texte, tableur, base de données, internet).

 

Expérience professionnelle générale

  • Expérience générale de 12 ans minimum en matière de développement et/ou appui institutionnel dans au moins 3 pays différents dont au moins 2 en Afrique subsaharienne.

 

Expérience professionnelle spécifique

  • Expérience professionnelle de 5 ans minimum, en matière de développement institutionnel et de renforcement organisationnel de la décentralisation déconcentration en Afrique, francophone de préférence;
  • Expérience attestée de travail en position d’appui conseil et de coordination au niveau de l’administration centrale et/ou décentralisée/déconcentrée, de 4 ans minimum, en tant que responsabie d’équipe, dans un projet de développement;
  • Connaissance des procédures UE-FED;

Seront considérées comme atouts:

  • Toute expérience en matière de renforcement de capacités des acteurs de la décentralisation et de la déconcentration administrative;
  • Toute expérience ou connaissance en matière de planification du développement Iocal en articulation avec la planification nationale;
  • En particulier dans Ie mesure ou seront assurées dans Ie cadre du DP ·des activités de support des apj:mis en renforcement de càpacités,· par ex: organisation d’ateliers, financément et ·diffusiöh d’outils. 56 Dont i! est prévu qu’il soit basé auprès du MCVDD et non du MGDL.
  • Des connaissances en matière d’intercommunalité, ainsi que de contractualisation Etat collectivités (montages institutionnels et/ou pratiques);
  • Une bonne maitrise de la Gestion Cycle Projet (GCP);
  • La connaissance des politiques et stratégies de l’UE en matière d’égalité des genres (Plan d’Action Genre 2016-2020) appliquées à la décentralisation.

 

Expert principal 2: Spécialiste en renforcement des capacités (440 h/j au total, présence à temps partiel sur toute la durée du projet)

L’expert 2 est également appelé à un rôle transversal. Il devra, en collaboration étroite avec l’expert 1 et l’expert 3, contribuer au renforcement des capacités des acteurs appuyés et spécifiquement celles du CeFAL, institution dédiée à la formation des acteurs locaux (agents et élus). Il exercera ses fonctions durant les 48 mois du projet à titre d’expert semi-permanent (« assistance technique perlée »).

 

Qualifications et compétences

  • Diplome de I’ enseignement supérieur de niveau Master 2 (Bac+5) ou équivalent en sciences de gestion, administration publique, économie; une qualification complémentaire en ingénierie de formation ou andragogie serait particulièrement souhaitable;
  • Parfaite maitrise des outils et méthodes de l’ingénierie de formation notamment en matière d’identification des besoins, d’élaboration des référentiels et d’évaluation des actions de renforcement;
  • Excellente aptitude au travail en équipe, ainsi qu’aux interrelations institutionnelles avec des acteurs de tous niveaux (représentants de ministères, responsables locaux déconcentrés et décentralisés, partenaires au développement et autres opérateurs du développement local);
  • Très bonnes capacités de rédaction et d’exposition orale;
  • Maîtrise parfaite du français;
  • Maîtrise parfaite des logiciels informatiques les plus courants ( traitement de texte, tableur, base de données, internet).

 

Expérience professionnelle générale

  • Expérience générale de 10 ans minimum en matière de renforcement des capacités et/au appui institutionnel dans au moins 3 pays différents dont au moins 1 en Afrique subsaharienne.
  • Justifier de bonnes capacités à planifier, à conduire et à évaluer des programmes de renforcement des capacités destinés à des adultes.

 

Expérience professionnelle spécifique

  • Expérience professionnelle de 5 ans minimum, en matière de renforcement des capacités des acteurs de la décentralisation et de la déconcentration administrative ou des collectivités locales dans au rnains 3 pays en Afrique francophone;
  • Justifier d’une expérience en matière de restructuration ou d’appui- conseil auprès d’une structure ou département en charge de la formation des agents des collectivités territoriales et/ou des élus locaux.

Seront considérées comme atouts:

  • Une bonne maîtrise de la Gestion Cycle Projet (GCP);
  • La connaissance des procédures UE-FED; . La connaissance des politiques et stratégies de l’UE en matière d’égalité des genres (Plan d’Action Genre UE 2016-2020) appliquées à la décentralisation .

 

Expert principal 3: Spécialiste en aménagement du territoire et développement de l’économie locale ( 440 h/j au total, présence à temps partiel sur toute la durée du projet)

L’expert 3, tout en étant basé auprès de la DAT au sein du MCVDD, devra travailler en étroite collaboration avec les experts 1 et 2. Il exercera ses fonctions durant les 48 mois du projet à titre d’expert semi-permanent (« assistance technique perlée »).

 

Qualifications et compétences

  • Diplôme de l’enseignement supérieur de niveau Master 2 (Bac+5) ou équivalent en aménagement du territoire, architecture, urbanisme, ingénierie du développement, géographie;
  • Une formation complémentaire en matière de décentralisation, de développement local et/ou toute autre question relative à l’aménagement des collectivités territoriales, etc., sera considérée comme un atout;
  • Excellente aptitude au travail en équipe et à la coordination d’acteurs (représentants du gouvernement, responsables communaux et/ou associatifs, partenaires au développement et autres acteurs du développement local;
  • Maîtrise parfaite du français;
  • Maîtrise parfaite des logiciels informatiques les plus courants ( traitement de texte, tableur, base de données, internet). La maitrise de logiciels spécialisés notamment ceux de cartographie constitue un atout.

 

Expérience professionnelle générale

  • Expérience générale de minimum 10 ans en développement et/ou appui institutionnel dans au moins 3 pays différents dont au moins un en Afrique subsaharienne;
  • Expérience attestée de travail en position d’appui conseil au niveau de l’administration centrale et déconcentrée;
  • Capacité d’interrelations institutionnelles (à un haut niveau de l’administration et avec les partenaires et bénéficiaires sur le terrain).

 

Expérience professionnelle spécifique

  • Expérience professionnelle de 5 ans minimum en matière d’aménagement du territoire et développement local au regard des dynamiques institutionnelles et territoriales liées à la décentralisation;
  • Une expérience professionnelle attestée dans la conception, l’élaboration et la mise en œuvre d’instruments et outils de planification, d’analyse spatiale du développement local et d’aménagement du territoire à diverses échelles (schéma national, schéma régional, schéma local d’aménagement du territoire, formulation des indicateurs, mesure et analyse spatiale des indicateurs, projets de territoire, contrat-plan, etc.) avec application dans au moins un pays d’Afrique subsaharienne;
  • Expérience professionnelle dans l’appui à la conception et à la mise en œuvre des mécanismes ·de contractualisation entre l’Etat et les collectivités territoriales en Afrique ou ailleurs dans le monde;

Seront considérées comme atouts:

  • Une bonne connaissance des pratiques et mécanismes de financement et développement de l’économie locale;
  • Une bonne maîtrise de la Gestion Cycle Projet (GCP); . La connaissance des procédures UE-FED;
  • La connaissance des politiques et stratégies de I’UE en matière d’égalité des genres (Plan d’Action Genre UE 2016-2020) appliquées à la décentralisation.

 

Chacun des experts assume ses responsabilités en toute indépendance et doit être libre de tout conflit d’intérêt.

Les personnes intéressées peuvent contacter l’ARRICOD à l’adresse arricod@gmail.com

Commentaires (1)

  • Avatar

    BAGBILA. Adrien

    |

    Je suis intéressé par les programmes d’appui au développement des structures locales de gestion du foncier. Merci

    Reply

Laisser un commentaire